Pollestres : un arrangement “entre amis” inacceptable

L’année dernière, le conseil départemental des PO en accord avec la DSDEN a décidé de modifier la sectorisation des collèges. Désormais les élèves de CM2 de Pollestres seront affectés sur le collège de Sévigné. La FSU a longtemps bataillé pour qu’un plan global soit élaboré avec l’ensemble des partenaires. La FSU a multiplié les initiatives en ce sens et a proposé de nombreuses pistes de travail dans son “livre blanc” largement diffusé et consultable sur son site internet.

La FSU avait alerté le Conseil Départemental sur les conséquences de cette décision qui concerne une seule commune : l’évitement serait renforcé et le privé récolterait le fruit de cette mesure, trop isolée pour améliorer la mixité sur les collèges de Perpignan.

Nous y voilà !

Le maire de Pollestres vient de se mettre d’accord avec le directeur de Maintenon, établissement privé, qui s’est engagé à accueillir tous les élèves de Pollestres à la sortie du CM2. Une annexe de Maintenon pourrait également voir le jour sur la commune de Pollestres. Cette décision est inacceptable.

La FSU est aussitôt intervenue auprès du DASEN pour exiger qu’aucun poste supplémentaire ne soit attribué à Maintenon. La FSU va également interpeler le Rectorat et le ministère sur une décision qui pourrait faire jurisprudence et mettre à mal le service public d’Education.

La FSU va adresser une lettre ouverte à tous les représentants des pouvoirs publics et aux autorités religieuses (directrice du diocèse, évêché) pour dénoncer un double discours : la défense des valeurs de solidarité prônée par une religion et des partis politiques d’un côté mais de l’autre l’organisation méthodique d’un évitement scolaire et d’un entre-soi, bien éloigné des discours officiels.