P.-O. : la moitié des agents de Pôle emploi en grève

Le mouvement vise principalement à dénoncer une nouvelle vague de suppressions de postes.

C’est le premier mouvement social de cette ampleur au sein de l’établissement public.

Ce mardi, dans les Pyrénées-Orientales, entre 45 et 50 % des salariés de Pôle emploi se sont mis en grève pour protester contre les suppressions de postes annoncées (une centaine en région Occitanie, soit entre 1,5 et 2 agents en moins par agence). Les antennes de Céret et d’Argelès-sur-Mer sont fermées pour la journée. Celles de Perpignan tournent au ralenti.

 “Il n’y a pas d’agents en trop à Pôle emploi, dénonce la déléguée syndicale SNU-FSU Martine Saout. On va vers une détérioration du service aussi bien pour les demandeurs que pour les employeurs.”

Les agents prévoient de reprendre le travail demain. Mais une nouvelle journée de mobilisation dans les semaines qui viennent n’est pas à exclure.