Sur le site de L’Indépendant :

Perpignan : plus de 500 enseignants dans la rue contre les suppressions de postes

Ce lundi matin, des enseignants issus des écoles, collèges et lycées des Pyrénées-Orientales ont manifesté en centre-ville de Perpignan à l’appel d’une large intersyndicale (FSU, CGT, FO, Solidaires, CFDT et Unsa).

Les motifs de colère des enseignants sont légion. Cependant, les 2600 suppressions de postes annoncées au niveau national dans les collèges et lycées les irritent tout particulièrement. “Nous ne connaîtrons les dotations que dans deux mois, mais ces suppressions auront forcément un impact sur les effectifs dans les Pyrénées-Orientales”, déplore le secrétaire départemental adjoint de la FSU, Jean-Paul Bareil.

Les instituteurs des P.-O. se sont également mobilisés ce lundi matin. “Le gouvernement annonce en tout 2325 postes supplémentaires en primaire, mais on pense qu’il faudrait en créer 5000 pour compenser les dédoublements de classes en Rep (Réseau d’éducation prioritaire) et l’abaissement de la scolarité à 3 ans”, indique Aurélie Corrège, du SNUipp. Selon les syndicats, les écoles des zones rurales, qui recensent déjà de nombreuses classes surchargées, risquent de faire une nouvelle fois les frais du manque de moyens alloués.

Arnaud Andreu